"Y a-t-il une concertation avec le monde sportif sur un plan réalisable?" : la N-VA s'interroge sur la faisabilité d'une interdiction des publicités sur les paris

La N-VA se pose de "sérieuses questions" sur le projet du ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), d'interdire la publicité pour les paris et jeux de hasard.

"Y a-t-il une concertation avec le monde sportif sur un plan réalisable?" : la N-VA s'interroge sur la faisabilité d'une interdiction des publicités sur les paris
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

La N-VA se demande notamment si une concertation aura lieu avec le monde sportif. "Y a-t-il une concertation avec le monde sportif sur un plan réalisable? Imposer une interdiction d'ici 2024 nous paraît tout simplement infaisable tant que le monde du football est à ce point lié à la réclame pour les paris", a souligné le député Christoph D'Haese qui insiste sur une meilleure protection des "joueurs vulnérables".

Le propos du parti d'opposition trouve écho dans la majorité chez le président du MR, Georges-Louis Bouchez, qui a exprimé son opposition au projet de son coreligionnaire libéral au motif qu'il mettrait à mal le monde sportif et le football en particulier.

Les nationalistes flamands exhortent le gouvernement à faire la clarté devant cette dissension clairement exprimée. "A nouveau un opéra dont le chef d'orchestre De Croo est introuvable. Il ne contrôle même plus sa propre famille libérale", a affirmé le député.

La N-VA reproche aussi au gouvernement son manque de cohérence: elle s'étonne que l'exécutif veuille interdire la publicité pour les paris et jeux de hasard alors que la Loterie nationale mène des campagnes de publicité massives pour promouvoir ses jeux.