Survol de Bruxelles: 400 nouvelles familles attaquent l’Etat belge, "Gilkinet évite le moindre contact"

Un nouveau recours de riverains pourrait coûter près de 40 millions d’euros à l’État. Le médiateur fédéral et le bourgmestre de Wezembeek pointent le ministre Gilkinet, qui "refuse tout contact". Il dit travailler "dans la discrétion à une solution durable".

Zaventem
©JEAN LUC FLEMAL
Le dossier du survol de Bruxelles empoisonne les relations communautaires depuis des décennies, sans parler de la vie de nombreux habitants de la capitale et alentours. L’aéroport de Bruxelles-National est situé en Flandre, mais les avions survolent intensément la Région bruxelloise, une partie du Brabant wallon et des communes largement francophones...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet