Le comité de concertation se réunira vendredi à 14h : port du masque et Covid Safe Ticket au menu

Les représentants des différents gouvernements du pays se réuniront vendredi à 14h00 en comité de concertation afin d'analyser les mesures sanitaires contre le coronavirus (Covid-19), a confirmé mercredi le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo.

Belga
Le comité de concertation se réunira vendredi à 14h : port du masque et Covid Safe Ticket au menu
©Belga

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Selon les chiffres de l'institut de santé publique Sciensano publiés mardi, le nombre de patients hospitalisés en soins intensifs s'élevait mardi à 106 et 1.513 personnes sont actuellement hospitalisés pour Covid. Entre le 7 et le 13 mai, 3.701 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en baisse de 16% par rapport à la semaine précédente.

Depuis le 7 mars, le baromètre corona est en code jaune, soit le niveau le plus bas. Quasi toutes les mesures destinées à ralentir la propagation du virus ont été levées. Le masque est cependant resté obligatoire dans les lieux de soins et dans les transports publics. Des assouplissements pourraient avoir lieu à ce sujet vendredi.

Le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), s'est déjà prononcé en faveur de la suppression du masque dans les transports en commun. Selon le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), - l'un des plus farouches partisans du principe de précaution - il existe peu d'opposition à une telle suppression.

L'obligation pourrait également être levée dans le secteur des soins, mais partiellement. Les représentants des dentistes ont formulé une telle demande. Là, Frank Vandenbroucke s'est prononcé en faveur du maintien de l'obligation du masque dans les hôpitaux, chez le médecin et dans les pharmacies.

L'anticipation de la situation à l'automne prochain pourrait également être sur la table. Dirk Ramaekers, de la task force vaccination, a déjà déclaré s'attendre à une nouvelle vague de l'épidémie à ce moment-là. Plusieurs titres de presse faisaient également état mercredi matin d'une relance des discussions sur un texte permettant une nouvelle utilisation du Covid Safe Ticket (CST) en cas de reprise de l'épidémie, sa base légale arrivant à échéance le 30 juin.