L'Open Vld et les verts veulent un arrondissement électoral fédéral

"Le système actuel récompense les responsables politiques qui fustigent l'autre communauté", analyse M. Dewael. "Cela génère une spirale négative qui mène au blocage".

L'Open Vld et les verts veulent un arrondissement électoral fédéral
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

L'Open Vld vient de déposer une proposition de loi visant à instaurer un arrondissement électoral fédéral qui désignerait 20 des 150 députés à la Chambre, rapporte De Standaard vendredi. "Alexander De Croo n'a aucun compte à rendre en Wallonie, car personne ne peut y voter pour lui", commente Egbert Lachaert. "Ce n'est pas normal", ajoute le président de l'Open Vld qui vient de déposer avec son député Patrick Dewael une proposition de loi à ce sujet.

"Le système actuel récompense les responsables politiques qui fustigent l'autre communauté", analyse M. Dewael. "Cela génère une spirale négative qui mène au blocage".

L'instauration de pareil arrondissement fédéral va à rebours de la tendance centrifuge imprimée par les précédentes réformes de l'Etat, mais pour les libéraux flamands la difficulté former après chaque élection un nouveau gouvernement ainsi que la crise corona prouvent qu'on ne peut plus rester dans une "logique séparatiste".

Reste à voir si la proposition libérale pourra compter sur une majorité des deux tiers au Parlement. Le Vlaams Belang, la N-VA et le CD&V ont déjà affiché leur opposition, excluant ainsi toute majorité dans le camp flamand.

L'article relatif de la Constitution est toutefois actuellement ouvert à révision, ce qui permettrait théoriquement un vote durant cette législature encore.

Les verts également favorables

Une circonscription fédérale est nécessaire pour mieux faire fonctionner notre démocratie belge", réagit dans un communiqué Gilles Vanden Burre, chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, à l'annonce de la proposition de loi Open Vld sur un tel dispositif. Son collègue de Groen Kristof Calvo se montre également favorable à sa mise en place. "En tant qu'écologistes, nous plaidons depuis longtemps pour une circonscription fédérale. Ce pays aspire à plus de coopération et de dialogue", ajoute M. Vanden Burre. "Une circonscription fédérale peut y contribuer. C'est précisément la raison pour laquelle nous voulons également rendre possibles les listes multilingues dans une telle circonscription fédérale, contrairement à la proposition Open Vld".

"L'introduction d'une circonscription fédérale devrait faire partie d'un ambitieux paquet Vivaldi de renouveau politique", estime encore Gilles Vanden Burre, qui trouve également positif que le parti du Premier Ministre insiste désormais ouvertement sur ce type de propositions rassembleuses.

L'Open Vld vient de déposer une proposition de loi visant à instaurer un arrondissement électoral fédéral qui désignerait 20 des 150 députés à la Chambre, rapporte De Standaard vendredi.

"Alexander De Croo n'a aucun compte à rendre en Wallonie, car personne ne peut y voter pour lui", commente Egbert Lachaert. "Ce n'est pas normal", ajoute le président de l'Open Vld qui vient de déposer avec son député Patrick Dewael une proposition de loi à ce sujet.

Outre les écologistes, la proposition rencontre également un écho positif chez les libéraux francophones. "Les libéraux travaillent à une Belgique plus forte, plus efficace. Arrêter la division et mettre en place les réformes libérales dont notre pays a besoin", a tweeté le président du MR Georges-Louis Bouchez.

Le président des Engagés Maxime Prévot suggère une alternative au mécanisme de la circonscription fédérale. Il propose "dans l'esprit de la circonscription fédérale, que les citoyens aient une voix supplémentaire pour voter pour des partis d'une autre communauté linguistique. Les politiques seraient ainsi amenés à considérer les préoccupations de l'ensemble des citoyens belges", écrit-il sur le réseau en ligne.

Reste à voir si la proposition libérale pourra compter sur une majorité des deux tiers au Parlement. Le Vlaams Belang, la N-VA et le CD&V ont déjà affiché leur opposition, excluant ainsi toute majorité côté flamand.

L'article relatif de la Constitution est toutefois actuellement ouvert à révision, ce qui permettrait théoriquement un vote durant cette législature encore.