Le gouvernement wallon réduit, lui aussi, le nombre de collaborateurs mis à disposition d'un ministre sorti de charge

À l’avenir, un ministre wallon qui sortira de charge – même au cours de cette législature – ne pourra plus bénéficier que d’un seul collaborateur, au lieu de deux actuellement.

Elio Di Rupo, ministre-président wallon
Elio Di Rupo, ministre-président wallon ©Belga

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Le gouvernement wallon revoit, lui aussi, à la baisse le nombre de collaborateurs dont pourront, à l’avenir, disposer les ministres lors de leur sortie de charge. Contrairement à ce qu’il déclarait il y a quelques jours, le gouvernement wallon a donc changé d’avis et s’aligne sur les mesures prises par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

À l’avenir, un ministre wallon qui sortira de charge – même au cours de cette législature – ne pourra plus bénéficier que d’un seul collaborateur, au lieu de deux actuellement. La durée de cette mise à disposition ne sera plus non plus de cinq ans. Elle sera calculée au prorata du nombre d’années durant lesquelles l’intéressé(e) aura été ministre. Et le délai de la mise à disposition sera limité à deux ans maximum. Enfin, un ministre qui n’aurait pas occupé sa fonction durant deux années au moins n’aura pas droit à la mise à disposition d’un collaborateur.