Le gouvernement s'accorde définitivement sur le "deal pour l'emploi"

Le gouvernement s'est accordé vendredi définitivement sur le "deal pour l'emploi".

Belga
Le gouvernement s'accorde définitivement sur le "deal pour l'emploi"
©Belga

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Cet ensemble de mesures vise à adapter plusieurs règles organisant le travail en Belgique aux réalités d'aujourd'hui et à contribuer à atteindre l'objectif d'un taux d'emploi de 80% en 2030, ont rappelé de concert le Premier ministre, Alexander De Croo, et les ministres du Travail et des Indépendants, Pierre-Yves Dermagne et David Clarinval. Parmi les mesures importantes figure la possibilité pour un travailleur de prester quatre fois dix heures par semaine et de bénéficier donc d'un jour de repos supplémentaire ou de réduire son temps de travail pendant une semaine et de l'augmenter la semaine qui suit afin de mieux s'adapter, par exemple, à la garde alternée d'enfants.

Un droit à la déconnexion sera instauré dans le secteur privé après avoir déjà été mis en œuvre dans le secteur public. Les travailleurs bénéficieront d'un droit individuel à la formation de cinq jours. Des mesures seront prises pour renforcer leur employabilité, par exemple en suivant un trajet de transition dans une autre entreprise ou des formations durant leur préavis en cas de perte d'emploi.

Dans le secteur du commerce électronique, où la concurrence avec les Pays-Bas est forte, le système mis en place sous la législature est pérennisé. Il repose sur la conclusion d'une convention collective de travail permettant le travail de soirée et de nuit. Des expérience-pilotes pourront également être menées pour le travail de soirée en impliquant la délégation syndicale de l'entreprise au lancement du projet et dans son évaluation.

Le "deal" avait fait l'objet d'un accord en première lecture en février. Les avant-projets de loi avaient été soumis aux partenaires sociaux mais les syndicats et les organisations patronales n'avaient pu s'accorder sur un avis unanime. Certaines dispositions ont été adaptées sur la base des remarques formulées par les uns et les autres.