Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles fête ses 50 ans

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a solennellement fêté mardi, dans ses murs, son cinquantième anniversaire.

Belga
Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles fête ses 50 ans
©Christophe Bortels

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Découlant de la toute première réforme de l'Etat de 1970-1971, l'assemblée parlementaire, qui s'appelait alors encore "conseil culturel", avait en effet reçu le pouvoir d'adopter des textes -appelés "décrets"- ayant force de loi, mais seulement pour les matières culturelles et linguistiques.

Sa première session plénière fut organisée le 7 décembre 1971.

A l'origine, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait prévu de célébrer ce jubilé en décembre dernier, mais les festivités durent être reportées face à l'offensive hivernale du variant omicron du coronavirus.

C'est donc finalement ce mardi, lors d'une cérémonie dans l'hémicycle situé rue Royale, que l'ensemble des députés, les membres du gouvernement de la FWB ainsi que plusieurs invités ont célébré cet anniversaire.

A l'heure de la montée du fait régional, le président de l'assemblée, Rudy Demotte (PS), s'est employé à défendre dans son discours l'existence de la Fédération Wallonie-Bruxelles, souvent accusée d'être responsable de la complexité institutionnelle belge.

"Notre Communauté n'est pas qu'une institution", a objecté M. Demotte. "Ne vous y méprenez pas. Elle est le socle de la solidarité et de l'unité entre les Wallons et les Bruxellois francophones, elle incarne notre fraternité dans la langue et ses valeurs".

"A ce titre, il est capital de ne jamais négliger l'approche fédératrice de notre communauté de langue et de culture, en complément et en écho aux autres Communautés", a-t-il plaidé à l'adresse de tous ceux qui seraient tentés d'en finir avec la FWB.

De son côté, Pierre-Yves Jeholet, bien connu pour ses convictions régionalistes avant de devenir ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a par contraste bien peu évoqué l'institution qu'il préside, soulignant plutôt l'importance d'un Parlement dans une société démocratique.

Après cette cérémonie protocolaire, les festivités autour du cinquantième anniversaire du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles doivent se poursuivre dans la soirée avec l'inauguration de fresques d'art urbain dans les parkings du Parlement.

Neuf artistes de renom issus de la FWB ont en effet été invités à décorer les murs des sous-sols de l'assemblée.

L'inauguration de ces fresques sera suivie par une soirée-concert ouverte au grand public.

Les fêtards pourront se dégourdir les jambes au son de différents DJ sets mitonnés par Daddy Cookiz, Favelas Brothers, ToDieFor et AssiaMK.