"Incompréhensible!": en Wallonie, le projet de réforme de la taxe de circulation fait bondir Les Engagés

Selon Les Engagés, la note du ministre wallon de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo) portant sur la future réforme de la taxe de circulation régionale prévoirait de faire payer, à hauteur de 50 euros, les automobilistes wallons pour l'usage des routes, rapportent mercredi RTL Info et Sudinfo.

Belga
"Incompréhensible!": en Wallonie, le projet de réforme de la taxe de circulation fait bondir Les Engagés
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

De son côté, le ministre Henry dément, évoquant, selon RTL Info, "une mauvaise interprétation du texte" de la part de l'opposition.

Mais Les Engagés persistent: Philippe Henry a bien instauré, dans son nouveau calcul de la taxe de circulation, une nouvelle forme de taxation de 50 euros pour tous les automobilistes wallons et les entreprises wallonnes, dont seraient exemptés les automobilistes étrangers.

"Alors qu'on est en déficit budgétaire, alors que les personnes sont dans la rue pour leur pouvoir d'achat, alors que certains ne savent même plus payer leur plein pour aller travailler, Ecolo choisi de leur imposer une nouvelle forme taxe et d'en exonérer tous ceux qui n'habitent pas la Wallonie mais utilisent pourtant les routes wallonnes. Incompréhensible!", martèle le chef de groupe du parti au parlement wallon, François Desquesnes.

"Cela fait 3 ans à présent qu'on nous promet la réforme fiscale du ministre Henry. Il faut qu'elle soit adaptée au contexte actuel et à nos objectifs climatiques ! Les Wallonnes et les Wallons ont surtout besoin d'un cadre clair pour savoir quelle voiture acheter demain. Pour l'instant, ils ne savent rien et passent à la caisse", ajoute-t-il dans une réaction à Belga.

Opposés à cette taxe uniquement applicable aux Wallons, Les Engagés plaident pour leur part pour la mise en place d'une taxe propre sur l'usage du réseau structurant qui prendrait la forme d'une vignette automobile virtuelle - comme en Suisse ou en Autriche - et ferait contribuer les automobilistes étrangers à l'usage du réseau routier wallon.