Hausse des cas de Covid en Belgique: les ministres de la Santé invitent les personnes à l'immunité diminuée à une nouvelle dose

Les ministres de la Santé, réunis au sein de la Conférence interministérielle Santé (CIM), appellent vendredi les personnes dont l'immunité est diminuée à se procurer leur dose de rappel si ce n'est déjà fait.

Hausse des cas de Covid en Belgique: les ministres de la Santé invitent les personnes à l'immunité diminuée à une nouvelle dose
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Ils rapportent que, selon les avis récents du groupe d'évaluation des risques (RAG), du groupe de gestion des risques (RMG) et du comité scientifique stratégique (SSC), "il est crucial que les personnes les plus vulnérables et les personnes de leur entourage proche soient entièrement vaccinées".

Ils notent que l'augmentation des infections actuelle entraîne une hausse du nombre d'admissions à l'hôpital, alors que la capacité des hôpitaux est traditionnellement plus faible pendant les vacances d'été.

Une quatrième dose est essentielle pour protéger les plus vulnérables, estiment les ministres la Santé. Ces personnes ont été invitées à recevoir cette quatrième dose en début d'année, mais en début de semaine, seules 65% d'entre elles l'avaient eue. "Ceux qui n'ont pas encore reçu leur quatrième dose courent un risque supplémentaire de développer le Covid-19 et doivent dès lors veiller à la recevoir le plus vite possible. Un courrier de rappel sera envoyé à cette fin", précise-t-on.

La CIM rappelle également que les personnes dont l'immunité est fortement réduite, comme les transplantés, les dialysés et certains patients qui prennent des immunosuppresseurs lourds et qui ont moins bien réagi à la vaccination, peuvent depuis peu recevoir le médicament Evusheld par l'intermédiaire de leur spécialiste, qui les protège efficacement pendant six mois supplémentaires.

Toute la population est invitée à recevoir sa dose de rappel (troisième) avant les vacances si cela n'a pas encore été fait.

Dans le courant de la semaine prochaine, le Conseil supérieur de la santé (CSS) rendra un avis sur la campagne de rappel prévue pour la fin de l'été afin de renforcer la protection de la population d'ici l'automne. Sur base de cet avis et de celui de la Task Force Vaccination, la CIM Santé décidera qui sera invité pour un rappel et à quel moment.