Polémique autour du voyage d’Hadja Lahbib: la N-VA n'en reste pas là et écrit au patron de la RTBF

La N-VA demande à la RTBF plus d'informations au sujet du déplacement qui fait polémique.

La Rédaction (Belga)
Polémique autour du voyage d’Hadja Lahbib: la N-VA n'en reste pas là et écrit au patron de la RTBF
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

La crédibilité d'Hadja Lahbib (MR), nouvelle ministre des Affaires étrangères, se trouve actuellement entachée en raison d’un voyage effectué en Crimée lorsqu’elle était encore journaliste à la RTBF.

Comme nous vous le relayions ce jeudi, en juillet 2021, Hadja Lahbib s'était rendue dans ce territoire annexé par la Russie pour assister à un festival organisé par "Les saisons russes", une initiative de propagande du gouvernement russe sponsorisée par Gazprom. On retrouvait d'ailleurs parmi les organisateurs de l'événement l'une des filles du président russe Vladimir Poutine. Le fait que ce voyage était financé par une association culturelle russe soulève des commentaires acerbes dans la presse ukrainienne, mais aussi parmi les diplomates contactés. Si le projet de reportage télévisé ne s'est pas concrétisé, le sujet radio diffusé sur les ondes de la RTBF ne donne la parole qu'à des interlocuteurs favorables à la Russie.

En outre, la communauté internationale s'accorde depuis 2014 pour ne pas reconnaître l'annexion de la Crimée par la Russie et la région est toujours considérée comme faisant partie du territoire ukrainien. Sur le site des Affaires étrangères belges, il est d’ailleurs précisé que l’Ukraine "n’accepte pas" le transit par la Crimée depuis la Russie. Pourtant, Hadja Lahbib n’avait pas suivi ces recommandations et avait accepté l’utilisation d’un visa russe pour se rendre sur place. Pour cela, elle risque une sanction lourde, à savoir trois ans d’interdiction d’accès au territoire ukrainien.

Hadja Lahbib a réagi jeudi, exprimant auprès de son homologue ukrainien Dmytro Kuleba "l'indéfectible solidarité" de la Belgique avec Kiev à l'occasion de la Journée de l'État ukrainien. "C'est un jour important pour le peuple d'Ukraine. Pour la Journée de l'État ukrainien, j'ai fait part à Dmytro Kuleba de notre indéfectible solidarité, de nos fermes positions sur la situation et de notre engagement à maintenir notre soutien", a-t-elle indiqué sur Twitter.

Ce vendredi, nos confrères du Soir rapportent que Peter De Roover, chef de groupe N-VA à la chambre, a écrit la RTBF pour avoir davantage d’informations sur ce déplacement. Il demande au média public de fournir des documents et échanges internes au sujet du déplacement controversé. Il exige également que la RTBF communique sur la décision de n'avoir finalement pas programmé le reportage.

"Il est primordial que nous puissions déterminer qui a invité qui, dans quelles conditions, y compris sur le plan financier, comment les contacts ont eu lieu", détaille encore Peter De Roover, selon des propos rapportés par Le Soir.

La RTBF répond

"Le courriel de M. De Roover est parvenu à M.Philippot", confirme la chaîne publique dans une réaction envoyée à Belga. Mais "la RTBF est une entreprise publique autonome de la Communauté française et ne relève pas de l'État fédéral : la demande formulée par M. De Roover ne peut s'exécuter de la sorte", ajoute la RTBF.