Comment la veillée de l'Yser est devenue un repaire de l'extrême droite

Depuis 20 ans, la veillée de l’Yser entend rassembler les flamingants les plus convaincus. L’événement draine aussi de nombreux membres de mouvements d’extrême droite. Quel est son lien avec le Vlaams Belang ?

L’année dernière, environ 2000 personnes s’étaient rassemblées pour la “Veillée de l’Yser”, à proximité de Ypres.
L’année dernière, environ 2000 personnes s’étaient rassemblées pour la “Veillée de l’Yser”, à proximité de Ypres. ©BELGA
Alles Voor Vlanderen, Vlanderen Voor Kristus". AVV-VVK. Ils étaient l'année dernière un peu plus d'une centaine à se rassembler à l'ombre de cet acronyme, inscrit dans les pierres de la tour de l'Yser, à Dixmude. Le rassemblement faisait pâle figure à côté de la veillée de l'Yser (" IJzerwake ") qui se tenait dans une prairie à proximité d'Ypres. Plus nationaliste, plus flamingante, cette veillée en plein jour rassemblait près de 2 000 personnes au pied des tombes des deux frères Van Raemdonck, morts durant la Première...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité