Des ONG belges exigent une action de la Belgique et de l'Europe après le raid israélien

Douze ONG belges demandent à la Belgique et à l'Europe d'agir et d'exercer une pression diplomatique sur Israël à la suite des récents évènements qui se sont déroulés à Ramallah, en Cisjordanie occupée.

Des ONG belges exigent une action de la Belgique et de l'Europe après le raid israélien
©Shutterstock

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

L'armée israélienne s'est introduite de force dans les bureaux de sept ONG palestiniennes, a rapporté l'organisation 11.11.11. dans un communiqué de presse vendredi.

Des ONG belges exigent une action de la Belgique et de l'Europe après le raid israélien
©AFP

Elle conseille une suspension du Conseil d'association euro-israélien. Six ONG palestiniennes ont été placées sur une liste de terroristes par le gouvernement israélien en octobre dernier sous prétexte qu'elles auraient travaillé avec le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement qui figure sur la liste des organisations terroristes de plusieurs pays occidentaux. Cependant, plusieurs pays européens, dont la Belgique, ont confirmé le mois dernier qu'ils continueraient de coopérer avec ces six associations. Le SPF Affaires étrangères avait déclaré qu'Israël ne pouvait fournir "aucune information substantielle" qui "justifierait un changement de notre politique". Meryame Kitir, ministre de la Coopération au développement, a maintenu cette position jeudi soir sur Twitter en condamnant le raid contre les associations.

Plusieurs associations belges souhaitent que le gouvernement aille plus loin. "Ces organisations n'ont pas besoin d'une énième condamnation mais d'une pression diplomatique forte sur Israël", déclarent-elles. Cela éviterait les récidives, selon elles. Les organisations belges soulignent que le rôle des associations palestiniennes dans les enquêtes sur les violations du droit international est important.

L'Europe doit faire comprendre que l'acte commis "aura des conséquences considérables sur les relations diplomatiques entre Israël et l'UE", défendent les ONG belges. Elles demandent la suspension du Conseil d'association euro-israélien dont la prochaine réunion est prévue en octobre. Les organisations belges recommandent à la ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib d'organiser une réunion avec l'ambassadeur d'Israël en Belgique.

Cet appel est lancé conjointement par 11.11.11 et des ONG belges partenaires.