"Vendredis de la colère": la FGTB demande de suivre son propre plan d'actions

La FGTB n'apportera pas son soutien aux "vendredis de la colère", qui seront organisés à partir du 30 septembre par le PTB, a indiqué dimanche le secrétaire général de la FGTB wallonne Jean-François Tamellini, interrogé par RTL-TVI.

"Vendredis de la colère": la FGTB demande de suivre son propre plan d'actions
©BELPRESS

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

"Nous appelons la population à nous rejoindre dans notre plan d'action et pas dans un autre", a affirmé M. Tamellini, insistant sur l'indépendance de l'organisation syndicale socialiste à l'égard des partis politiques.

Au cours de l'édition 2022 de Manifiesta, rassemblement festif et politique de sa formation, le président du PTB, Raoul Hedebouw, a lancé samedi un appel à des mobilisations tournantes dans le cadre de "vendredis de la colère". Ceux-ci seront lancés à partir du 30 septembre dans les villes du pays. Les actions seront ciblées contre les tarifs de l'énergie, mais aussi contre le gouvernement, "complice des multinationales de l'énergie".