DéFI veut mettre fin à la détention d'enfants dans les centres fermés

Les députés fédéraux DéFI, Sophie Rohonyi et François De Smet, ont déposé une proposition de loi interdisant purement et simplement toute possibilité de détenir des enfants mineurs, ainsi que leur famille, dans des centres fermés.

DéFI veut mettre fin à la détention d'enfants dans les centres fermés
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

"La place des enfants, quelle que soit leur situation familiale, migratoire ou de résidence, n'est pas en détention. Si le gouvernement actuel s'est engagé à mettre fin à la pratique d'enfermement des mineurs dans les centres fermés, la base légale pour la réactivation de cette pratique existe toujours. Cela veut dire que n'importe quel futur gouvernement pourrait dès lors, à sa guise, décider de réintroduire cette pratique. Ce n'est évidemment pas acceptable, ont commenté les deux élus amarantes par voie de communiqué.

L'objectif de la proposition de loi déposée par DéFI est de consacrer explicitement dans la loi du 15 décembre 1980 l'interdiction de l'enfermement des enfants mineurs et de leur famille dans des centres fermés.

Aux yeux de Sophie Rohonyi et de François De Smet, la détention de mineurs pour des motifs migratoires ne sera jamais compatible avec l'intérêt supérieur de l'enfant, point cardinal de la Convention internationale des droits de l'enfant.

La Belgique a d'ailleurs déjà été condamnée à trois reprises, à ce titre, par la Cour européenne des droits de l'homme pour avoir placé en détention des mineurs en séjour irrégulier, ont-ils rappelé.