Ecoles, théâtres, musées, crèches... Les mesures d'aides de la FWB connues d'ici 15 jours

Les mesures d'aides de la FWB à ses secteurs devraient bientôt être annoncées.

Ecoles, théâtres, musées, crèches... Les mesures d'aides de la FWB connues d'ici 15 jours
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles réfléchit actuellement à diverses mesures afin d'aider ses différents opérateurs (écoles, théâtres, musées, crèches,...) face à la hausse de prix de l'énergie. Ces mesures devraient être annoncées d'ici 15 jours déjà, à l'issue du conclave budgétaire prévu la semaine prochaine, a indiqué mercredi le ministre du Budget de la FWB, Frédéric Daerden (PS), en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

M. Daerden a toutefois averti qu'il n'y aurait pas d'aides linéaires, mais plutôt des solutions calibrées par secteurs car "les situations ne sont pas les mêmes", a-t-il justifié.

Devant les députés, le ministre a précisé que plusieurs pistes de soutien étaient envisagées, comme des prêts à taux zéro, des possibilités d'avances ou le recours éventuel à un fonds de solidarité.

Face à la montée du prix de l'énergie, plusieurs écoles, théâtres ou crèches ont tiré la sonnette d'alarme face à la hausse de leurs factures, lesquelles compromettent parfois leurs activités.

"Il faut aider nos secteurs, et notamment l'enseignement qui en aura bien besoin", a commenté mercredi M. Daerden.

Dans la majorité, Matteo Segers, chef du groupe Ecolo, a toutefois averti mercredi que son parti n'accepterait pas que les secteurs hors enseignement (théâtres, musées, bibliothèques,...) soient oubliés par les aides.

"Aucun champ ne devra être abandonné", a-t-il martelé.

La députée Fadila Laanan (PS) a, elle aussi plaidé pour une aide au secteur culturel: "Il fait déjà froid, et les lieux culturels autant que la population, se demandent s'ils doivent rallumer le chauffage ou fermer pour éviter les coûts effroyables qui sont annoncés. On ne peut pas laisser le secteur seul face à ce problème".

Dans l'opposition, Alice Bernard, cheffe de groupe PTB, a déploré de son côté que le ministre Daerden n'évoque que des aides sous forme de prêts ou d'avances, "ce qui reviendra en réalité à augmenter les dettes des écoles", selon elle.

Pour l'élue communiste, il conviendrait plutôt d'aider financièrement les écoles en taxant les surprofits des entreprises énergétiques, a-t-elle préconisé.

Comme les autres entités du pays, la Fédération Wallonie-Bruxelles doit élaborer avant la mi-octobre son budget pour 2023 dans un contexte de forte inflation et de hausse des prix de l'énergie qui impacte grandement les différents secteurs qui relèvent de sa compétence.

Il y a quinze jours, le ministre-président de la FWB Pierre-Yves Jeholet (MR) avait déjà savoir que son gouvernement ne pourrait satisfaire toutes les demandes d'aides, et que celui-ci n'offrirait que des "mesures ciblées".