Visé par une nouvelle plainte pour faits de mœurs, Michel De Herde se met en retrait du Collège de Schaerbeek 

Michel De Herde, visé par une seconde plainte, annonce faire un pas de côté de 8 jours au moins. "J’ai prévenu la Bourgmestre FF (Cécile Jodogne) afin qu’elle prenne les dispositions utiles pour assurer la continuité du service public".

Visé par une nouvelle plainte pour faits de mœurs, Michel De Herde se met en retrait du Collège de Schaerbeek 
©BELGA

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Une deuxième plainte a été déposée à l'encontre de Michel De Herde (Défi), échevin de la commune de Schaerbeek, dans la nuit de jeudi à vendredi, selon la Dernière Heure. Les faits reprochés à l'échevin Défi seraient les suivants : tentative d'incitation à la débauche sur mineur et faits de viol. L'échevin des Crèches et de l'Enseignement francophone avait déjà été visé par une plainte de sa collègue échevine Sihame Haddioui (Ecolo) en mai dernier pour atteinte à l'intégrité sexuelle. D

Michel De Herde, qui n’avait pas encore réagi à cette seconde plainte, s’est exprimé ce mercredi par communiqué de presse. “Ma famille vient de me rappeler que la santé passe avant tout. Dès lors, sur recommandation de mon médecin, il apparaît nécessaire que je me repose durant au moins 8 jours et que je fasse des examens”, indique-t-il. S’il fait un pas de côté vis-à-vis du Collège schaerbeekois, il restera actif dans ses autres mandats. Depuis mars, l'échevine Sihame Haddioui(Ecolo) ,a décidé de ne plus assister aux réunions du collège communal et l'affaire fait tanguer la majorité commnunale.

“J’ai prévenu la Bourgmestre FF (Cécile Jodogne) afin qu’elle prenne les dispositions utiles pour assurer la continuité du service public. Complémentairement, dans la limite fixée par mon médecin, j’assurerai ma présence dans les assemblées où j’ai été élu”, ajoute Michel De Herde qui souligne “que ni mon avocate ni moi-même n’avons reçu une quelconque convocation judiciaire ou policière” et se dit donc “donc dans l’impossibilité de commenter les faits qui me seraient reprochés.”

Il tient toutefois à précise qu’il ne reconnaît “aucun des faits qui ont été portés à ma connaissance par voie de presse” et précise qu’il “réitère ma confiance en la Justice.”