"L'extrémisme de droite prend énormément d'ampleur à Vilvorde, et je ne vous parle pas des horreurs liées à la drogue"

Les policiers mobilisés à travers le plan canal pourraient plier bagage. Ce que dénoncent les bourgmestres concernés par ce soutien sécuritaire. Le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte, estime que face aux menaces qui se multiplient, "le fédéral fait la sourde oreille".

Le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (Vooruit), photographié dans les bâtiments de l’administration communale où se trouve notamment son bureau.
Le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (Vooruit), photographié dans les bâtiments de l’administration communale où se trouve notamment son bureau. ©JC GUILLAUME
Mi-septembre, les collèges de police de Bruxelles Ouest (Molenbeek, Jette, Koekelberg, Berchem, Ganshoren) et ceux de Vilvorde-Machelen se sont réunis pour évoquer...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité