"Nos médecins ne peuvent plus faire face à cette situation": la Cour constitutionnelle saisie au sujet des quotas de médecins

La N-VA va saisir la Cour constitutionnelle contre les quotas de médecins et de dentistes fixés par le gouvernement fédéral, a déclaré le chef de groupe Wilfried Vandaele, mercredi, au Parlement flamand.

La N-VA saisit la Cour constitutionnelle contre les quotas de médecins
La N-VA saisit la Cour constitutionnelle contre les quotas de médecins ©Copyright (c) 2017 Billion Photos/Shutterstock. No use without permission.

Écouter cet article

Lire d'autres articles audio

Le Fédéral et la FWB sont parvenus à un accord au printemps sur le nombre de numéros Inami destinés aux médecins francophones. En échange d'un relèvement de ce quota tenant mieux compte des besoins de médecins sur le terrain, la FWB a accepté d'instaurer un concours d'entrée à ces études, comme déjà pratiqué par la Flandre. Tous les étudiants actuellement en formation pourront obtenir un numéro Inami à la fin de leur formation. L'accord doit encore recevoir le feu vert de la Chambre.

Plusieurs associations de médecins flamands ont pointé ce qu'ils considèrent comme un conflit d'intérêts, un point de vue partagé par le ministre flamand de l'éducation Ben Weyts (N-VA). Le Vlaams Belang a déposé une motion mercredi, mais celle-ci a été rejetée.

Un conflit d'intérêts n'entraînerait qu'un retard, selon Wilfried Vandaele. Mais la N-VA préfère une procédure devant la Cour constitutionnelle, afin de faire annuler les quotas.

Le CD&V s'est également montré critique, affirmant que davantage de médecins devraient venir en Flandre. "Nous pensons que l'heure est aux solutions et non aux jeux institutionnels", a toutefois déclaré Brecht Warnez. "Nous demandons plus de médecins et de dentistes en Flandre. Nos médecins ne peuvent plus faire face à cette situation."