Gilkinet dénonce une "faute grave" après la diffusion d'informations secret défense

Le vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet, a dénoncé vendredi une "faute grave" après la révélation par LN24 d'une information relative à l'exportation de matériel d'entretien nucléaire vers la Grande-Bretagne.

Vice-prime minister and Mobility Minister Georges Gilkinet pictured during a plenary session of the Chamber at the Federal Parliament in Brussels on Thursday 17 November 2022. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK
Le vice-premier ministre et ministre de la Mobilité Georges Gilkinet photographié lors d'une séance plénière de la Chambre au Parlement fédéral à Bruxelles le jeudi 17 novembre 2022

Selon la chaîne d'information, le gouvernement a recalé le 9 novembre un point proposé par la ministre des Affaires étrangères, Hadja Lahbib (MR): l'exportation de matériel à utilisation nucléaire, fabriqué en Flandre et destiné à l'armée britannique. Selon LN24, une source anonyme pointe du doigt les écologistes qui se seraient opposés à autoriser cette livraison et met en garde contre les conséquences d'un refus qui pourrait se répercuter sur des commandes passée à la FN, une entreprise wallone.

Le vice-Premier Ecolo a refusé de commenter l'information car le sujet est classé "secret défense" et entend qu'il soit traité comme tel. Il s'en prend en revanche à l'auteur -inconnu- de la fuite médiatique. "Celui ou celle qui a mis le dossier sur la place publique, qui plus est avec des informations partielles et partiale, est irresponsable. C'est de l'ordre de la faute grave", a-t-il dit à l'agence Belga.

L'indignation exprimée par M. Gilkinet était partagée par d'autres sources gouvernementales. Il se disait également que la proposition formulée par Mme Lahbib (MR) était "illégale" et trop large car elle ne concernait pas que la Grande Bretagne. La ministre aurait donc été priée de reformuler sa proposition avant que les autres composantes du gouvernement ne prennent attitude.

Dans la majorité, seul le président du MR, Georges-Louis Bouchez, a réagi. Il a appelé dans la matinée les écologistes à "retrouver le sens des responsabilités et de l'Etat". "Refuser la vente de matériel à la Grande-Bretagne relève de la plus grande des bêtises dogmatiques. Pas acceptable de continuer à ridiculiser la Belgique. Ressaisissez vous !", a-t-il lancé sur Twitter.

Dans l'opposition, le député Theo Francken (N-VA) s'en est pris, lui aussi sur Twitter, à Ecolo qui bloquerait la livraison de matériel nucléaire à un allié comme le Royaume-Uni, qui est éalement un partenaire commercial important "pour la Flandre et pour la Belgique".