La Chambre doit condamner le régime colonial et présenter des excuses, selon De Vriendt

La Chambre doit condamner le régime colonial et présenter ses excuses. Telle est l'une des recommandations que propose le président de la commission parlementaire qui s'est penchée durant deux ans et demi sur le passé colonial de la Belgique, Wouter De Vriendt (Ecolo-Groen).

Wouter De Vriendt (Groen), préside la Commission spéciale.

La commission a été mise sur pied dans le sillage du mouvement "Black Lives Matters" et d'incidents racistes qui se sont produits durant l'été 2020. Elle a mené près de 300 auditions en Belgique, en RD Congo, au Rwanda et au Burundi. Son mandat expire à la fin de l'année. Le président a présenté mardi ses propositions de conclusions et recommandations, fruit d'un rapport fourni par trois experts, de consultations des autres groupes politiques et des contributions que certains d'entre eux lui ont remises.

La question de la reconnaissance et des excuses occupe une place centrale. "La Chambre condamne le régime colonial en tant que système fondé sur l'exploitation et la domination, qui reposait sur un rapport d'inégalité injustifiable caractérisé par le paternalisme, la discrimination et le racisme et qui a donné lieu à des humiliations", dit l'une des recommandations formulées par le président.

"La Chambre présente ses excuses aux peuples congolais, rwandais et burundais pour la domination et l'exploitation coloniales, les violences et les atrocités, les violations individuelles et collectives des droits humains durant cette période, ainsi que le racisme et la discrimination qui les ont accompagnées", dit une autre recommandation qui demande au "pouvoir exécutif de faire des démarches analogues sur le plan des réparations symboliques".

Cette reconnaissance n'implique aucune responsabilité juridique et ne peut donc donner lieu à une réparation financière, précise le texte.

Les propositions de rapport et de recommandations ont été envoyées aux membres de la commission qui se réunira lundi prochain.