Christie Morreale regrette que les Diables rouges n’aient pas porté le brassard One love : “Ça aurait été un beau symbole”

Christie Morreale était l’invitée de Martin Buxant sur LN24 ce jeudi matin.

La ministre wallonne de la santé, de l’emploi, de l’égalité des chances et des droits des femmes a abordé plusieurs sujets ce matin sur dans la matinale de LN24 et LN Radio.

Martin Buxant a d’abord demandé à Christie Morreale si elle se serait rendue au Qatar pour aller voir un match des Diables rouges. “Non”, répond-elle fermement, elle qui porte le brassard 'One love' à son bras gauche. “Il faut être conséquent avec soi-même et je n’y serais pas allée”.

Elle estime d’ailleurs que les Diables rouges auraient dû porter ce fameux brassard lors de leur victoire contre le Canada. “J’aurais bien aimé. Ça aurait été un beau symbole. J’ai été surprise par la FIFA. Je trouve que c’est problématique. C’est très bien que la ministre des affaires étrangères (Ndlr : qui a assisté à Belgique-Canada) l’ait porté. Je salue le geste de l’équipe de foot d’Allemagne (ndlr : ils se sont volontairement bâillonnés la bouche lors de la photo d’avant match) qui a exprimé sa contestation”. Elle aurait préféré que les sportifs véhiculent d’avantage de messages politiques. “Ils font des opérations contre le racisme par exemple. Ils auraient pu l’exprimer d’une façon ou d’une autre, en faisant un certain geste”.

Amatrice de football, Christie Morreale faisait également un petit commentaire sur la rencontre : “Je n’ai pas eu le temps de la suivre à cause du boulot. Je regarderai le deuxième match. Il faut qu’ils jouent mieux pour aller plus loin si j’ai bien compris”.

La colère de Martinez, la phrase surprenante d'Hazard...: ce qu'ont dit les Diables rouges après leur match face au Canada

Christie Morreale a également commenté le projet à 30 millions d’euros qui est sur la table du gouvernement wallon et qui vise à créer des places d’accueil et d’hébergement pour les personnes en difficulté financière ainsi que les sans-abri. “On ne veut pas que certaines personnes basculent et se retrouvent dans une situation qui devient inextricable. Nous allons ouvrir des centaines de places grâce au plan de relance pour accueillir des personnes la journée et la nuit. Et puis, pour les aider à trouver des logements qui soient sûrs. Plus de 750 places seront construites rénovées. Ça doit être validé ce jeudi et créé avant 2026.”

La ministre wallonne de l’emploi a également détaillé le plan pour faire en sorte de trouver des emplois aux chômeurs en Wallonie.

Elle a également confié que des places d’accueil allaient être mises en place pour les femmes victimes de violences conjugales. Christie Morreale avance que des milliers de femmes sont dans le cas. Un centre de 150 places devrait être ouvert.