"Au sein du Parlement, on observe que le Premier ministre change de discours d’un mois à l’autre"

Interrogé sur LN24, ce mercredi matin, Sander Loones, le député fédéral N-VA qui a poussé la Secrétaire d’État Eva De Bleeker à la démission après avoir pointé de grossières erreurs dans le budget de l’État, juge “irresponsable” le gouvernement De Croo.

La Rédaction de L'Avenir

Invité de la matinale de LN24, Sander Loones (N-VA) n’y a pas été de main morte avec le gouvernement De Croo. Quelques semaines après avoir mis le doigt sur des erreurs dans le calcul du déficit budgétaire, le député fédéral d’opposition en veut toujours à la majorité.

La secrétaire d'Etat Eva De Bleeker démissionne, Alexia Bertrand lui succède : "Tout le MR est tombé sur la tête"

“On nous a parlé d’un déficit de 16,5 milliards d’euros, mais avec un autre raisonnement, il semble que ce déficit atteigne même 23,7 milliards d’euros. Il y a donc tromperie. Au sein du Parlement, on observe que le Premier ministre change de discours d’un mois à l’autre, regrette Sander Loones. D’ailleurs, après avoir été regardé dans les archives du gouvernement et du Parlement, j’ai découvert que, depuis six mois, les avis négatifs concernant le budget n’avaient pas été suivis par le Conseil des ministres. À 39 reprises, le gouvernement est passé outre les avertissements de la ministre du Budget. ”

Jugeant “irresponsable” un gouvernement qui “ne suit pas les avis des experts”, le député flamand déplore “l’amateurisme” de l’État belge dans la gestion de son budget mais aussi le manque de clarté de certaines explications. “Ce que nous avons constaté, c’est que le Parlement a reçu des tableaux budgétaires avec trois signatures : celles de Madame de Bleeker mais aussi celles des Vice-premiers ministres Van Petegem et Van Quickenborne. Le Premier ministre dit qu’il n’était pas au courant […] alors qu’un haut fonctionnaire dit exactement le contraire. Il est nécessaire de savoir ce qu’il s’est passé”, lâche notamment Sander Loones.

Eva De Bleeker désormais remplacée par Alexia Bertrand, le nationaliste flamand n’est pas rassuré pour autant. “Alexia Bertrand est quelqu’un de très compétent mais le problème reste identique : elle est confrontée aux mêmes chiffres désastreux et elle doit avancer avec le même gouvernement (qui dépense sans compter, NDLR). Et comme Madame De Bleeker, elle n’est pas Ministre mais bien Secrétaire d’État, ce qui signifie qu’elle ne pourra pas mener ses réformes elle-même […] Nous aimerions que Madame Bertrand soit placée sous la tutelle de Monsieur De Croo afin que le Premier ministre prenne en main le budget et ses responsabilités. Mais là encore, les libéraux refusent. ”

Alexia Bertrand, la revanche d’une libérale snobée par le MR