Covid: une perte de 10 millions d'euros pour la Belgique suite à une erreur de Frank Vandenbroucke

C’est une information de nos confrères de "Het Laatste Nieuws", parue ce jeudi. Le gouvernement fédéral devra détruire pour 10,7 millions d’euros de test Covid-19 qui sont périmés et donc inutilisables.

Covid: une perte de 10 millions d'euros pour la Belgique suite à une erreur de Frank Vandenbroucke
©Photo News

En octobre dernier, nos confrères de Het Laatste Nieuws avaient questionné le ministre de la Santé lors d’une conférence de presse. Il avait été demandé une réaction quant au 10,7 millions d’euros de tests Covid-19 qui avaient été commandés et achetés par Frank Vandenbroucke lui-même et qui ont périmé dans un entrepôt sans avoir été utilisé une seule fois. Le ministre avait esquivé les faits et expliquait que la perte s’élevait à "seulement" 498.000 euros et qu’il fallait relativiser sur une situation qui n’est pas au meilleur jour.

Un mauvais calcul des collaborateurs du ministre

Het Laatste Nieuws a, quelques semaines plus tard, examiné une note interne provenant du SPF Santé qui prouve que les montants avancés par Frank Vandenbroucke étaient erronés. Le socialiste flamand a fini par s’excuser en expliquant qu’il s’agissait d’un mauvais calcul de la part de ses collaborateurs. Il était précisé par le SPF qu’un certain produit coûtait 4.9 euros à l’unité. La réalité est tout autre, le produit en question coûte 1.905 euros à l’unité soit 390 fois plus que ce qui avait été annoncé. Une erreur qui fait augmenter cette perte d’argent à 10,7 millions d’euros.

Le ministre réagit: "Je trouve pour le moins fâcheux d’avoir livré des chiffres à ce point erronés. Ces mauvaises estimations sont dues à l’utilisation d’un prix unitaire erroné pour une certaine partie du matériel". Selon lui, c’est une erreur ponctuelle et promet que dorénavant un nouvel inventaire des stocks des laboratoires fédéraux sera bientôt mis en place avec des prix corrects.

Une députée de la N-VA, Kathleen demande à clarifier la situation en effectuant un audit: "Nous le demandons déjà depuis un an. De trop nombreux manquements de ce type sont apparus ces derniers mois. Le ministre doit se rendre compte qu’il est confronté à un problème. Seul un audit peut apporter de la clarté".