“Il semble que Georges-Louis Bouchez ne réussisse pas son pari pour l’instant…”

Invité dans “Les couloirs de la Chambre”, Pascal Delwit a donné son avis sur Georges-Louis Bouchez et le MR de manière générale.

Ce jeudi, l’émission “Les couloirs de la Chambre”, sur LN24, avait pour invité Pascal Delwit, politologue à l’Université Libre de Bruxelles, ainsi que Dorian de Meeûs, rédacteur en chef de La Libre Belgique. Ce dernier a donné son analyse de l’électorat du MR et a estimé que “Georges-Louis Bouchez est très présent, très fort sur certains dossiers”. Avant de poursuivre : “Je pense qu’il touche un nouveau public, qu’il doit attirer. Mais il va perdre aussi un public plus traditionnel du MR, qui ne comprend pas cet acharnement contre ce gouvernement et cette omniprésence. Chez les lecteurs de La Libre et dans les courriers qu’on reçoit, on ressent assez fort cela. Tous n'adhèrent pas à cette nouvelle façon de faire de la politique”.

Adrien de Marneffe, qui présente l'émission, a alors posé la question du score du MR aux prochaines élections : sera-t-il plus ou moins le même que lors du dernier scrutin ? Ou connaîtra-t-il un gain, ou une perte, d’un certain électorat ? Ce à quoi Dorian de Meeûs a répondu que les dernières indications résultent d’un sondage donné à un moment précis, et qu’il faudra voir quels seront les thèmes de la campagne et le contexte économique et social.

Selon cette enquête d'opinion RTL Info/Le Soir/VTM/Het Laatste Nieuws réalisée par l'institut Ipsos, le MR obtiendrait un peu plus de 20%, tant à Bruxelles qu'en Wallonie.

Sondage : le Vlaams Belang en tête en Flandre, Ecolo à la peine à Bruxelles et en Wallonie

Pour Pascal Delwit, le MR n’est plus trop résistant face à la montée des autres partis, comme le Vlaams Belang et le PTB : “Si vous observez le score du MR en Wallonie, c’est le même qu’en 2019, alors qu’il y avait le Parti Populaire et Les Listes Destexhe. Le grand pari de Bouchez, c’est de capturer cet électorat, qui représente 5 % ou 6 % des voix en Wallonie. Il devrait être à 25 % logiquement”. Avant de poursuivre : “Très clairement, il semble que Georges-Louis Bouchez ne réussisse pas son pari pour l’instant…”.