Les écologistes verviétois ont demandé lundi, dans un communiqué de presse, que la bourgmestre socialiste Muriel Targnion choisisse (d'abord) Verviers ou son avenir personnel après des révélations sur les mandats qu'elle exerce et la perception d'indemnités de sortie lorsqu'elle a quitté le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour devenir présidente d'Enodia.

"Ecolo Verviers souhaite faire part de sa plus grande indignation par rapport aux dernières informations en lien avec les mandats dérivés chez Enodia et maintenant Luminus de la bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion. Les dossiers communaux sont en péril si la Bourgmestre ne consacre pas toute son attention et son énergie à la relève de Verviers", ajoute le communiqué.

"Tout indique que Madame Targnion semble avoir un puissant attachement pour la tumultueuse intercommunale Enodia où elle aspire à développer des projets d'avenir, avec des conséquences négatives en termes de disponibilités pour Verviers", soulignent les Verts.

"Dans sa volonté de rester constructif, Ecolo Verviers demande officiellement à la bourgmestre de donner vraiment la priorité à Verviers et invite la majorité verviétoise à relire attentivement sa déclaration de politique communale pour (faire) respecter ses propres promesses", concluent les écologistes.