Le joueur du Club de Bruges Noa Lang est actuellement au coeur d'une vive polémique à la suite d'une diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle on peut l'entendre chanter "Liever dood dans Sporting-Jood" ('Plutôt mourir que d’être un juif du Sporting') lors de la fête du titre avec son club.


Les supporters d’Anderlecht sont souvent nommés "Juifs" par leurs rivaux brugeois. Une appellation qui vaut aussi pour les supporters de l’Ajax Amsterdam, l’ancienne équipe de Noa Lang. La polémique prend de l'ampleur et a fait réagir plusieurs politiciens, qui demandent des sanctions.

"Associer «l'ennemi juré» aux juifs. Ivre ou pas. Je n'accepterai jamais cela, aussi en tant que président des Francs Borains", a tweeté le président du MR Georges-Louis Bouchez. "J'attends des explications et des excuses de Noa Lang et une sanction à la hauteur du Club de Bruges et de la Fédération belge de Football".

La coprésidente d’Ecolo, Rajae Maouane a également réagi pour condamner les propos du joueur brugeois. "Ces paroles scandées en toute impunité sont inacceptables. Il faut sanctionner fermement ces appels à la haine. La lutte contre l’antisémitisme doit se poursuivre dans le monde du football et dans la société", a-t-elle écrit sur Twitter.

"Ces propos sont non seulement déplacés, mais aussi totalement inadmissibles.... rien ne justifie l’antisémitisme", estime pour sa part le ministre wallon Jean-Luc Crucke (MR).

Ahmed Laaouej, le chef de groupe PS au Parlement a annoncé que la ministre de l'Intérieur et le ministre de la Justice allaient être interpellés sur ce cas au Parlement et demande à Unia, l'institution publique pour l'égalité des chances, de se saisir de l'affaire.

Le Club de Bruges réagit

Face à la polémique, le Club de Bruges a réagi dans un communiqué de presse. "Les bourrins pour les supporters du Club de Bruges, les Bourges pour les supporters du KV Mechelen, les Schtroumpfs pour ceux de Genk et les Juifs pour ceux du RSCA. Ce sont tous des surnoms bien souvent adoptés par les supporters de l'équipe elle-même" justifie le club. "Noa Lang a été un joueur de l'Ajax pendant des années. Il a indiqué à plusieurs reprises être un supporter des Amstellodamois. Pourtant, leurs supporters portent également fièrement le surnom "les Juifs". Le chant de Noa Lang avec nos supporters hier soir (NDLR Jeudi soir) après avoir remporté le titre national n'a absolument rien d'antisémite."

Ensuite, le club a tout de même tenu à s'excuser si les propos ont pu heurter certains. "Noa ne voulait blesser ou offenser personne de quelque manière que ce soit. Nous sommes désolés si c'est le cas. Le club s'engage pour l'inclusion et la diversité. Toute la grande famille du Club de Bruges espère maintenant pouvoir continuer la célébration de notre titre de façon positive."