C'est officiel, après plusieurs mois de crise politique, la Belgique va avoir un nouveau gouvernement fédéral de plein exercice. Les sept partenaires de la Vivaldi sont tombés d'accord au bout d'une nouvelle nuit de négociations.

Après la conférence de presse donnée ce matin par les formateurs Paul Magnette et Alexander De Croo (qui deviendra le nouveau Premier ministre), le PS a organisé un bureau de parti pour présenter officiellement aux poids lourds socialistes les grandes lignes de l'accord de gouvernement.

Selon nos informations confirmées par plusieurs membres du bureau du PS, le président socialiste, Paul Magnette, a été submergé par l'émotion en évoquant l'aboutissement des négociations Vivaldi. "Il s'est interrompu plusieurs fois avec des sanglots dans la gorge, il devait se reprendre", explique un membre du bureau du PS. 

Un autre informateur socialiste confirme : "Il était en larmes. C'était l'émotion, la fatigue, le sentiment d'avoir évité des 'horreurs' (certaines mesures proposées par d'autres partis, NdlR), de ne pas avoir transigé sur les valeurs socialistes. L'émotion en bureau était forte. A part une intervention d'Elio Di Rupo, il n'y a pas eu de questions. Juste des applaudissements sur tous les écrans (la réunion du bureau de parti était en visio-conférence)."