Ce samedi, Eline De Munck, influenceuse et entrepreneuse flamande, animait la réception du Nouvel An de l'Open Vld. Via un selfie, elle décide d'immortaliser ce moment sur les réseaux sociaux. Sur le cliché, on la voit avec Alexander De Croo, Egbert Lachaert et un groupe de musique dans le fond. Beaucoup s'étaient questionnés à propos du respect des mesures sanitaires lors de cet événement.

© BELGA

Présent sur le plateau du JT de la RTBF, Alexander De Croo a réagi après le selfie polémique du parti. Après avoir abordé plusieurs sujets, Nathalie Maleux a souhaité connaître l'avis du Premier Ministre sur la question. "Je me dois d'en parler car ce selfie a suscité bien des réactions" a-t-elle commencé. "Etait-ce opportun? Pas le selfie évidemment mais cette fête avec orchestre alors que les Belges sont soumis à des règles strictes de confinement."

Calme et après un temps d'arrêt, l'homme politique a d'abord voulu recontextualiser. "Ce n'était pas une fête. Il s'agissait d'une communication. Normalement, nous organisons quelque chose pour les vœux de Nouvel An." Ensuite, il a plus parlé du fond. "Il est clair que dans l'image, ce n'est pas celle que l'on voulait donner."

La journaliste a ensuite insisté afin de savoir si cet événement aurait dû ou non avoir lieu. "Je pense que dans le respect des règles, tout le monde est de bonne volonté. Et ces personnes font des choses qui, avec du recul, n'étaient pas la meilleure des choses à faire."

Une communication sans langue de bois qui tranche avec celle d'Egbert Lachaert. Ce dernier s'était défendu en expliquant que toutes les règles avaient été respectées. "Voici la véritable situation : une conversation dans un studio en direct, le groupe de musique se trouve dans une autre pièce. C’est ce qui se passe tous les soirs à la TV, peu importe la chaîne. Tout s’est passé dans les règles." Sans toutefois admettre une faute ou un déficit d'image.