Politique belge

Des élus MR veulent que des élections internes soient organisées rapidement dans leur parti. Mais ils n’ont pas eu le courage de leurs convictions et ont voulu rester anonymes.

Six conjurés espéraient provoquer des élections internes au MR à la rentrée. Ils s’en sont ouverts au Soir lundi… tout en souhaitant préserver leur anonymat. Ces libéraux masqués, qui seraient des ministres, des anciens ministres et des parlementaires, estiment que Charles Michel doit quitter la présidence du Mouvement réformateur. Pour rappel, le Premier ministre et chef du parti libéral a été désigné à la tête du Conseil européen et quittera, en principe, la politique belge dans quatre mois. D’ici là, les six mandataires anonymes veulent que cela bouge au sommet du MR. Mais, manifestement, sans trop se mouiller…

(...)