S'il peut habituellement se montrer critique envers les décisions du fédéral, Bart De Wever soutient cette fois amplement les mesures strictes imposées par le Comité de concertation pour les fêtes de fin d'année. "Il me semble évident de ne pas plaider pour un assouplissement des règles à Noël", a déclaré le président de la N-VA sur le plateau de la VRT ce vendredi soir.

Bart De Wever est également revenu sur les propos de Patrick Lecerf (MR), bourgmestre de Hamoir, qui a ouvertement annoncé ce mardi qu'il comptait célébrer Noël entouré de ses proches: "Je pense que c'est dangereux quand les bourgmestres disent qu'ils ne vont pas respecter les règles. Je suis également bourgmestre, et j'ai juré au gouverneur que je respecterais et ferais respecter la loi".

"Noël signifie que les gens vont se déplacer et que vous allez mélanger les générations et les bulles. Ce sont trois facteurs dangereux pour le virus. Vous ne m'entendrez donc pas plaider en faveur d'un assouplissement", a poursuivi le nationaliste flamand.

"Ce n'a pas de sens"

Le bourgmestre d'Anvers a ensuite critiqué l'attitude du président du MR, Georges-Louis Bouchez, qui a suggéré à maintes reprises un assouplissement des règles pour les fêtes de fin d'année. "Ce que fait Bouchez n'a pas de sens", a-t-il lancé.

Une pique à laquelle a rapidement réagi le libéral francophone sur Twitter, précisant que ses demandes d'assouplissement ont toujours été conditionnées par une situation sanitaire favorable : "Vous oubliez, comme certains autres, de mentionner mon ajout systématique "si les chiffres le permettent à ce moment-là"".


Concernant la polémique du bourgmestre d'Hamoir, Georges-Louis Bouchez a tenu à rassurer Bart De Wever: "Soyez assuré que le bourgmestre respectera les mesures. Après tout, les bourgmestres sont responsables de l'application de la loi"