Politique belge
Le nom de Jan Jambon serait évoqué.

Alors que les discussions ont repris ce jeudi soir en Flandre, l'actuel négociateur Bart De Wever (N-VA) pourrait laisser la main à l'un de ses collaborateurs. Le parti nationaliste souhaiterait mettre les bouchées doubles en vue de la formation d'un gouvernement flamand et envisagerait de nommer l'ancien ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, comme formateur. C'est ce qu'a fait savoir Jean-Marie Dedecker sur le plateau de Terzake. Cependant, la formation de Bart De Wever, réunie ce jeudi pour discuter du sujet, n'a pas tenu à confirmer cette information, rapporte Het Nieuwsblad.

Si cette dernière s'avérait correcte, cela voudrait dire que Jan Jambon prendrait en charge la formation du prochain gouvernement flamand et serait probablement, à terme, nommé à sa tête en tant que ministre-président. 

Bart De Wever, qui officie toujours actuellement comme négociateur, a rencontré jeudi le Vlaams Belang pour la reprise des discussions. Si la teneur de l'entretien n'a pas fuité dans la presse, il se murmurait que le leader nationaliste aurait fait savoir à Tom Van Grieken qu'il n'était pas envisageable que son parti monte au pouvoir en Flandre.  Deux coalitions seraient actuellement envisagées par le négociateur: une "bourguignonne" (qui lierait les nationalistes au sp.a et à l'Open Vld) ou une prolongation de la "suédoise" (réunissant N-VA, Open Vld et CD&V).