Le président de la N-VA Bart De Wever s'est entretenu mardi matin avec le Vlaams Belang, à l'entame d'un deuxième tour de consultations post-électorales en vue de chercher une majorité gouvernementale pour la Flandre.

Ce deuxième tour, auquel seul le PTB n'a pas été invité, devrait se poursuivre ce mardi encore avec le CD&V et l'Open Vld. Groen pourrait être reçu un autre jour.

Le but est d'aborder davantage le programme d'une potentielle majorité.

La délégation du Vlaams Belang, constituée du président Tom Van Grieken, de la députée Barbara Pas et de la tête de liste limbourgeoise Chris Janssens, a assuré que l'entretien s'était déroulé "en confiance".

"La discussion de ce matin était un échange d'idées", a commenté Chris Janssens, sans vouloir en dire davantage. On ignore si cette invitation sera suivie d'une troisième. "Le formateur veut d'abord voir les autres partis dans le courant des jours à venir", selon Chris Janssens.

La N-VA et le Vlaams Belang ne disposent pas de suffisamment d'élus pour former seuls un gouvernement flamand reposant sur une majorité parlementaire, et les autres partis flamands ne se sont pas montrés disposés à rompre le cordon sanitaire par lequel ils s'empêchent de gouverner avec l'extrême droite.