"Heureusement que nous avons gardé les écoles ouvertes, comme le préconisaient les experts", a affirmé le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), nuançant les propos tenus jeudi matin par le virologue Marc Van Ranst dans Het Laatste Nieuws. Selon ce dernier, les scientifiques avaient conseillé de laisser les écoles ouvertes afin de favoriser l'immunité de groupe mais les politiques n'ont pas suivi cet avis.

"Nous avons suspendu les cours. Heureusement, les écoles sont restées ouvertes", a de son côté souligné Ben Weyts dans l'émission de Ochtend sur Radio 1.

Selon ce dernier, la question a été longuement débattue lors du Conseil national de sécurité de jeudi dernier, "comme souvent entre néerlandophones et francophones".

"Avec le gouvernement flamand, nous suivons toujours la même ligne: il s'agit d'une crise sanitaire et nous devons écouter l'avis des experts. Mais du côté francophone, on voit les choses différemment. Quand le président français a annoncé la fermeture des écoles en France, les francophones ont voulu suivre son exemple. Au gouvernement flamand, nous voulions rester du côté des experts. Finalement, un compromis - suspension des cours mais écoles ouvertes, ndlr - a été trouvé", a précisé M. Weyts.