Boris Dilliès, le bourgmestre MR d'Uccle, l'avait annoncé à La Libre : il comptait saisir la justice contre Bruxelles-ville, unique gestionnaire du bois de la Cambre, si d’aventure cette dernière devait s’obstiner à faire cavalier seul dans sa décision de fermer des axes de circulation au trafic automobile. Une telle action en justice nécessitait un accord en collège communal.

C'est désormais chose faite, le collège ayant voté à la majorité en faveur de cette démarche ce jeudi midi, annonce L'Echo. Le partenaire Ecolo, gêné aux entournures par ce dossier, n'a par contre pas soutenu cette action.

Le conseil communal devra lui aussi voter, début octobre, mais il suivra - à moins d'une énorme surprise - la décision du collège.

© IPM

Emmanuel De Bock (Défi), conseiller communal d'opposition, a signalé qu'"Ecolo doit être très mal à l'aise s'ils ont fait connaître leur vote. Celui-ci est secret et la décision du Collège doit être collégiale. Encore un manquement dans cette majorité contre-nature". Et d'ajouter : "Après avoir martelé jeudi dernier au conseil communal que la majorité MR-Ecolo était unie sur le sujet, la réalité montre l'absence de cohérence de cette majorité".