Quand Yvan Mayeur a faim, il mange. Quitte à s'approprier l'assiette de son camarade. Lundi, le conseil communal de la Ville de Bruxelles, dont il est le bourgmestre, devrait entériner un changement anodin en apparence. Yvan Mayeur doit remplacer son échevin Philippe Close (PS) à la présidence de l'ASBL Brussels Major Events. Une "humiliation" pour ce dernier, "un déshabillage", sifflent les mauvaises langues de l'hôtel de ville. Pour cause, Philippe Close incarne l'événementiel bruxellois qu'il a littéralement et personnellement lancé sous l'ère de l'ancien bourgmestre Freddy Thielemans.

L'ASBL chapeaute des événements désormais phares comme la plage urbaine de Bruxelles-les-Bains, le marché de Noël géant des Plaisirs d'hiver ou encore le Brussels Summer Festival, la belle affiche musicale du mois d'août. Voici Philippe Close privé d'un poste qui lui assurait un peu de visibilité. Plus en tout cas que ses attributions échevinales: les Finances, le Tourisme et le Personnel communal. 

Contacté, le cabinet du bourgmestre Mayeur se dit curieusement "pas au courant" de ce petit mercato. Si si! Contactée, la porte-parole de Philippe Close n'a pas donné suite. L'épisode en dit en fait long sur les relations tendues qu'entretiennent les deux hommes. Rappel utile, Philippe Close fut un temps présenté comme le dauphin naturel de Freddy Thielemans dont il fut le chef de cabinet. Un certain Yvan Mayeur avait alors brisé les ambitions mayorales de ce proche d'Elio Di Rupo. Recyclé en chef de groupe au Parlement bruxellois, Philippe Close assiste depuis à l'ascension irrésistible de son bourgmestre.

Depuis qu'il a pris la tête de la Ville, Yvan Mayeur ne cesse d'étendre la surface de son pouvoir à Bruxelles. Dans la foulée de élections communales de 2012, il s'est emparé de la présidence rémunérée de Vivaqua, l'intercommunales de production d'eau potable, qui s'apprête d'ailleurs à absorber Hydrobru, intercommunale de distribution et d'assainissement de l'eau. Lundi, le bourgmestre devrait également prendre la présidence de la coupole appelée à coordonner la gestion des hôpitaux publics bruxellois et baptisée "Pôle hospitalier universitaire bruxellois". La Ville, la police, l'eau, les événement et les hôpitaux, cela fait beaucoup pour un seul homme.