Caroline Taquin, membre MR de la commission santé de la Chambre, se réjouit de voir que la problématique des écoles soit abordée, elle qui questionne le ministre Vandenbroucke "depuis des semaines" sans avoir de "réelle réponse". 

Alerté par la hausse des contaminations chez les moins de 10 ans, le ministre de la Santé a pour la première fois reconnu mercredi qu'il fallait "regarder avec une vigilance accrue la situation" et qu'il fallait "peut-être être plus prudent sur les mesures de protection pour les enfants". "Il s'agit d'une inflexion tout à fait nouvelle du ministre", note la députée. Si Frank Vandenbroucke a précisé qu'il ne voulait pas anticiper sur les mesures et les réunions, "il reconnaît aujourd'hui que des mesures sont à prendre pour les enfants". 

Celle qui avait décidé mi-novembre d'imposer à Courcelles, la commune dont elle est bourgmestre, le port du masque aux enfants dès 6 ans, attend maintenant de savoir quelles mesures seront prises. "Masque pour les enfants, aménagements des horaires, testing rapide sont des pistes concrètes", explique-t-elle. "Il est en tout cas essentiel que les parents et les enseignants puissent être informés à temps, que les mesures à prendre puissent être planifiées avec efficacité, et dans une communication la plus complète possible."