Politique belge

En Flandre, la crainte d’une banalisation des discriminations grandit.

"La Flandre se radicalise”. Ainsi tiraient plusieurs quotidiens flamands au lendemain du triple scrutin. Depuis, les témoignages de personnes victimes d’actes racistes et discriminatoires se multiplient au nord du pays, plus à droite que jamais. Derrière ces récits, une même crainte : celle d’une Flandre de plus en plus flamingante, stratifiée et excluante. Et d’une banalisation du racisme, de l’antisémitisme, de l’islamophobie, de l’afrophobie, du sexisme, de l’homophobie, de la transphobie, de la xénophobie…