"Qui voulez-vous voir jouer un rôle important dans les prochains mois ?" C’est à l’aide d’une sélection de personnalités politiques que cette question a été posée à 2.714 électeurs belges à travers les 3 régions du pays pour le Baromètre 'La Libre/RTBF/Dedicated'.

En Wallonie, le Premier ministre Elio Di Rupo reste très largement en tête (51%) du Baromètre, suivi de loin par 2 autres socialistes : Paul Magnette (22%) et Rudy Demotte (20%). Juste à côté de ce podium, on notera la présence – dans un mouchoir de poche – de Benoît Lutgen, Joëlle Milquet et Didier Reynders. Dans le Sud du pays, la stabilité des niveaux de popularité est le maître mot. Ni envol, ni chute.

Avec 43% d’opinion favorable, Elio Di Rupo conforte également son leadership à Bruxelles. Didier Reynders (26%) occupe la deuxième place et confirme ainsi son arrivée réussie dans la capitale. Il n’était qu’en 5ème position il y a un an. On notera enfin que Joëlle Milquet, troisième, profite du départ de Charles Picqué de la présidence de la région Bruxelles-Capitale.

Mais c’est en Flandre qu’une nouvelle tendance peut être pointée du doigt : la hausse de 4% du Ministre-président flamand Kris Peeters. L’homme fort du CD&V voit sa cote de popularité grimper de 21 à 32% en un an. Devant lui, le président de la N-VA Bart De Wever reste loin devant avec pas moins de 40% d’opinion favorable. Signalons enfin que Maggie De Block - avec 23% - pourrait prochainement faire tomber Johan Vande Lanotte (24%) du podium.

 

Le Baromètre 'La Libre/RTBF/Dedicated' a été effectué par Internet, du jeudi 29 août au lundi 2 septembre sur un échantillon représentatif de 2.714 électeurs belges. Et ce, dans les trois régions du pays. La marge d'erreur maximale est d'environ 1,9% sur l'échantillon total et d’environ 3.3% sur les échantillons de Wallonie, de Bruxelles et de la Flandre. 

 

Découvrez tous les détails du Baromètre dans votre La Libre Belgique de ce lundi.