Politique belge

Le Premier ministre - et futur président du Conseil européen - Charles Michel se joindra dimanche, à l'invitation du président français Emmanuel Macron, à plusieurs autres chefs de gouvernement européens invités à assister à Paris au défilé de la Fête nationale du 14 juillet, placé cette année sous le signe de la coopération militaire européenne, a indiqué vendredi son entourage. Face au Brexit et au relâchement des liens transatlantiques sous l'ère Trump, M. Macron a fait de l'Europe de la défense l'un de ses thèmes de prédilection, jugeant crucial pour le Vieux continent d'accroître son autonomie stratégique, en complément de l'Otan.

"Jamais, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe n'a été aussi nécessaire. La construction d'une Europe de la défense, en lien avec l'Alliance atlantique dont nous fêtons les 70 ans, est pour la France une priorité" et "constitue le fil rouge de ce défilé", souligne le chef de l'Etat dans le dossier de presse consacré au 14 juillet.

Les neuf pays participant aux côtés de la France à l'Initiative européenne d'intervention (IEI) - née il y a un an sous l'impulsion du président Macron, avec pour objectif de développer une "culture stratégique partagée" - seront représentés au sein du défilé: Belgique, Royaume-Uni, Allemagne, Danemark, Pays-Bas, Estonie, Espagne, Portugal et Finlande.