Le Premier ministre l'a annoncé ce lundi matin en Conseil du MR : il remplacera Olivier Chastel à la présidence du MR (l'info a été révélée par La DH).

Charles Michel reprend ainsi le poste qu'il occupait avant d'entrer en fonction comme Premier ministre.

Il restera toutefois Premier ministre durant la période des affaires courantes.

Chastel à l'Europe

Olivier Chastel va se consacrer à la campagne électorale pour les élections européennes (il sera tête de liste). Le remplacement d'Olivier Chastel à la tête du MR correspond à un souhait personnel. Les élections qui arrivent vont être particulièrement dures, les rivalités entre partis vont être poussées au paroxysme dans un contexte de grande polarisation politique : Olivier Chastel a estimé plus judicieux de céder sa place à Charles Michel qui va de toute façon devoir défendre son bilan politique au niveau national. 

Au MR, un proche de Charles Michel nous confie s'attendre à une série de critiques contre le fait que le Premier ministre va cumuler le "16" avec la présidence du parti durant les prochains mois. "Mais Charles va de toute façon descendre dans l'arène électorale puisqu'il se présente... Et la situation est très différente : nous sommes en affaires courantes. Ce n'est pas comme s'il avait cumulé les deux fonctions dans le cadre d'un gouvernement de plein exercice."


Reynders à Bruxelles

Quant à Didier Reynders, il sera finalement bien tête de liste aux élections fédérales à la Chambre. La semaine dernière, La Libre avait révélé que sa position en tête de liste à Bruxelles avait été validée par le bureau bruxellois du MR mais la présidence du parti avait immédiatement nuancé cette information en nous affirmant que rien n'était joué. En fait, le MR voulait pouvoir annoncer l'ensemble des têtes de liste ce lundi matin en une seule fois et non éparpiller les annonces, circonscription par circonscription. Comme annoncé également, c'est la ministre fédérale du Budget, Sophie Wilmès, qui occupera la deuxième place.


Michel dans le BW

Et Charles Michel alors ? Il ira représenter le MR dans le Brabant wallon. Le Premier ministre renonce finalement à prendre la tête de liste pour les élections européennes.

Pour rappel, Charles Michel et ses conseillers avaient considéré que la tête de liste européenne aurait été une place de choix pour le Premier ministre car elle lui aurait permis de poser sa candidature pour une circonscription correspondant à l'ensemble du collège électoral francophone. 

Des difficultés juridiques pour pouvoir valablement devenir député européen tout en restant à la tête du gouvernement belge ont hypothéqué cette piste. Mais elle a définitivement été abandonnée car il a été jugé plus pertinent et cohérent que Charles Michel se présente au niveau électoral fédéral, en tant que Premier ministre sortant. 

Schepmans n°1 à Bruxelles, De Wolf n°2

Pour les élections régionales à Bruxelles, c'est la formule souvent évoquée qui est confirmée : Françoise Schepmans tirera la liste et sera directement suivie par Vincent De Wolf en deuxième place.

Pour la circonscription régionale liégeoise, le MR avait un problème : Christine Defraigne, ex-présidente du Sénat, occupe les fonctions de Première échevine dans la Cité ardente depuis quelques semaines et elle devait se consacrer pleinement à cette fonction. Les libéraux lui ont finalement trouvé un remplaçant d'expérience : Philippe Dodrimont tirera la liste. Pour la circonscription fédérale liégeoise, c'est l'actuel ministre fédéral des Pensions, Daniel Bacquelaine, qui sera numéro un. 

Galant : le come-back

On notera également dans le Hainaut le come-back de Jacqueline Galant qui tirera la liste régionale MR dans l'arrondissement de Mons. Pour l'ancienne ministre fédérale de la Mobilité, qui avait dû présenter sa démission après avoir dissimulé un rapport d'audit sur la sécurité à l'aéroport de Zaventem, c'est un come-back. 

De manière générale, le MR a voulu "caser" ses personnalités sur des listes qui correspondent à leur engagement politique : Charles Michel, Didier Reynders et Denis Ducarme vont au fédéral tandis que, par exemple, le ministre-Président du gouvernement wallon, Willy Borsus, se présente aux régionales (dans le Luxembourg). 

© IPM Graphics

Voici les têtes de liste du MR pour les prochaines élections

Listes fédérales :

Bruxelles : Didier Reynders (2ème : Sophie Wilmès)

Brabant wallon : Charles Michel

Namur : David Clarinval

Luxembourg : Benoît Piedboeuf

Liège : Daniel Bacquelaine

Hainaut : Denis Ducarme (2ème : Marie-Christine Marghem)

Listes régionales

Bruxelles : Françoise Schepmans (2ème : Vincent De Wolf)

Brabant wallon : Valérie De Bue

Namur : François Bellot (Dinant-Philipeville) et Gilles Mouyard (Namur)

Luxembourg : Willy Borsus

Liège : Philippe Dodrimont (Liège) - Pierre-Yves Jeholet (Verviers) - Caroline Cassart (Huy-Waremme)

Hainaut : Jean-Luc Crucke (Tournai-Ath-Mouscron) - Jacqueline Galant (Mons) - Olivier Destrebecq (La Louvière-Soignies) - Nicolas Tzanetatos (Charleroi-Thuin)

Liste européenne

Olivier Chastel (2ème :Frédérique Ries)