Le Premier ministre n'a pas été tendre envers les deux partis.

Alors que le dossier climatique est plus que jamais sur le devant de la scène, Charles Michel n'a pas hésité à pointer du doigt le parti socialiste ainsi que les écologistes dans une interview livrée au journal L'Echo. "Ils ont été incapables de mettre en œuvre une solution économique et sociale! Que remarque-t-on? Que c’est là où ils étaient le plus forts que la pauvreté sévit le plus et que les finances publiques sont les moins bonnes. Et ils nous expliquent qu’il faudrait faire un peu plus de ce qu’ils ont fait et qui a tellement échoué?"

Si l'homme politique reconnait l'importance de la question climatique, il insiste pour que les réponses apportées ne mènent pas "à un appauvrissement, à de la régression sociale et à davantage d'injustices".

"Si la Belgique est la première, ou la seule, à prendre certaines mesures, cela risque d’aboutir rapidement à de la destruction d’emplois, et je ne pense pas qu’il s’agit-là du souhait des jeunes", a expliqué le Premier ministre.