"En faire un héros n'est pas approprié", a commenté la ministre lors du journal de la VRT. Plusieurs groupes de soutien à l'extrémiste de droite ont émergé sur Facebook. Le plus grand de ceux-ci comptait vendredi soir plus de 15.000 membres.

"Je n'ai aucune compréhension pour ce genre d'attitudes", a commenté la ministre. "Bien sûr que les gens ont des opinions différentes, mais les idées extrémistes sont avant tout repoussantes. On ne va nulle part avec cela dans notre société. Surtout quand on appelle à de la violence envers certaines cibles, c'est alors complètement répugnant".

"Les personnes qui en font un héros, une figure à la Rambo, se trompent. Cet homme est tout simplement dangereux et il a exprimé des intentions très dangereuses", conclut la ministre.