Le Parti socialiste a demandé jeudi au ministre de l'Intérieur Pieter De Crem de faire toute la lumière sur les circonstances ayant entouré le décès, en 2018, d'un passager à l'aéroport de Charleroi-Bruxelles Sud (BSCA), après une intervention policière musclée au cours de laquelle une policière a fait un salut nazi.

L'affaire, en cours d'instruction depuis deux ans, a rebondi ce mercredi avec la diffusion dans la presse d'images de caméra de surveillance de cette intervention policière.

"Je suis, comme beaucoup, choqué par les images diffusées dans la presse. Ces comportements sont inacceptables. S'agissant de la police fédérale sous l'autorité du ministre de l'Intérieur, je demande à ce dernier (Pieter De Crem, CD&V, NDLR) de faire toute la lumière sur ces agissements", a tweeté jeudi le président du PS, Paul Magnette.

Le président de DéFI, François De Smet, va dans le même sens. "Que s'est-il passé il y a deux ans à l'aéroport de Charleroi ? Il est essentiel, pour l'État de droit et pour la police elle-même, que la lumière soit entièrement faite", a-t-il commenté sur le réseau social.

Au-delà de l'instruction judiciaire en cours, la police fédérale a dit prendre l'affaire très au sérieux. L'agent qui a effectué le salut hitlérien n'est plus autorisée à effectuer des services opérationnels ou à être en contact avec le public, a-t-elle décidé mercredi.

Les faits remontent au 23 février 2018 à l'aéroport de Charleroi (BSCA). Le passager de 38 ans, Jozef Chovanec, avait posé des difficultés au personnel lors de son embarquement vers Bratislava, en Slovaquie. La police fédérale aéroportuaire avait été requise pour le maîtriser, mais le passager s'était rebellé sur le tarmac.

Placé en cellule dans les locaux de la police fédérale, il s'était porté des coups violents, obligeant les policiers à intervenir de nouveau pour le maîtriser. Lors de cette opération, l'individu avait fait un arrêt cardiaque. Il était décédé quelques jours plus tard.

Selon une avocate des proches de la victime, les images montrent une policière faire un salut hitlérien et d'autres agents rire. "Un des policiers s'est appuyé sur la victime pendant plusieurs minutes", selon Me Ann Van de Steen. Le parquet de Charleroi a indiqué que l'instruction judiciaire serait bientôt terminée.


"Des images extrêmement choquantes"

Le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, a lui aussi exprimé son indignation. "Ce sont des images extrêmement choquantes. Ce qui s'est passé est intolérable, avec des mesures d'une violence hors de toute proportion", a déclaré le ministre.

M. De Crem attend la fin de l'instruction judiciaire ouverte à la suite du décès de la victime, un ressortissant slovaque âgé de 38 ans. Il a toutefois demandé à l'Inspection générale de la police d'ouvrir un dossier sur deux faits révélés par les images, à savoir le salut hitlérien fait par une agente et le "signe du diable" (pouce et auriculaires dressés) fait par un de ses collègues en direction de la caméra de surveillance.