La commission d'enquête Publifin du parlement de Wallonie mène ces jeudi et vendredi les auditions très attendues de trois des principales figures du dossier: le président de l'intercommunale Publifin et de sa société privée opérationnelle Nethys André Gilles, l'administrateur délégué de Nethys Stéphane Moreau et l'échevin des Finances d'Olne Cédric Halin, lanceur d'alerte du scandale des rémunérations de mandataires publics.

La commission d'enquête reprendra cet après-midi et procédera à l'audition d'André Gilles. Ce matin; un pro justitia émanant du procureur général de Liége a été envoyé à la commission. Pour examiner ce document un huis clos est décrété. À l'issue de ce dernier la commission a révélé ce que contenait le pro justitia. Selon un témoin, le 22 février, alors qu'ils étaient en congé maladie, André Gilles et Stephane Moreau étaient présents au siège de Publifin-Nethys. Ils sont soupçonnés d'avoir falsifier des documents et d'en avoir fait disparaître d'autres.

Une directrice et deux secrétaires de direction auraient emporté des dossiers dans leur véhicule personnel, en faisant plusieurs allées et venues pour un endroit inconnu. Une autre dame aurait passé beaucoup de temps dans le local d'accueil, et certains membres du personnel auraient le sentiment qu'en plus de sélectionner des documents demandés par la commission, d'autres auraient été escamotés, selon une communication de la commission.

C'est pour cette raison que la commission a demandé au magistrat qui lui est affecté d'organiser des perquisitions chez Nethys et au siège de Publifin. Peu après 15h30, on apprenant que des perquisitions étaient en cours au centre informatique de Nethys, situé rue Fivé à Seraing. 

Une enquête sur les comptes bancaires du groupe a également été demandée. Elles sont actuellement en cours.

La commission confirme qu'elle entendra bien Stephane Moreau ce vendredi. De leur côté, les directions de Publifin et Nethys démentent les informations transmises au parquet de Liège relatives à des faux en écriture.


Les tweets en direct de notre journaliste