Le coronavirus était encore au centre des débats au Parlement germanophone ce lundi. 

Alors qu'une réunion commune de toutes les commissions était organisée dans le cadre du contrôle du gouvernement, la majorité des 31 questions orales et urgentes traitées étaient en lien avec le Covid-19. Antonios Antoniadis, le ministre en charge de la Santé a été le plus sollicité. Dans ses réponses, il a notamment indiqué que la Communauté germanophone a commandé 260.000 masques de protection. Chaque citoyen obtiendra ainsi trois masques. Le ministre de l'Enseignement, Harald Mollers, a lui indiqué que les garderies resteraient accessibles dans les écoles comme c'est actuellement le cas. Le ministre a précisé qu'elles seront accessibles à tous les parents qui n'ont pas d'autres alternatives que de mettre leurs enfants à l'école. Aucune demande préalable n'est nécessaire. Les parents sont dans l'obligation de signaler, un peu à l'avance, la présence de leurs enfants à l'école, qui ne pourra pas refuser de les accueillir.

La situation dans les maisons de repos a également été évoquée à l'occasion d'une interpellation et plusieurs questions parlementaires. Dans ce cadre, le ministre de la Santé a indiqué que 22 résidents de maisons de repos sont décédés du coronavirus et que huit autres décès sont suspectés d'être dus au Covid-19.

Une autre question parlementaire concernait les navetteurs transfrontaliers et la fermeture partielle des frontières. Oliver Paasch, le ministre-président a une nouvelle fois plaidé en faveur de la réouverture complète des frontières et particulièrement celles avec les pays voisins.