Le gouvernement bruxellois a approuvé l'octroi de 30 millions d'euros en faveur des 19 CPAS bruxellois afin de faire face aux conséquences socio-sanitaires de la crise du coronavirus, ont annoncé vendredi Bernard Clerfayt (DéFI), ministre bruxellois des Pouvoirs Locaux et Alain Maron (Ecolo), ministre bruxellois de l'Action sociale.

Selon ceux-ci, les CPAS vont très rapidement être confrontés à une augmentation conséquente des demandes d'aide sociale relatives notamment au paiement du loyer, de leurs factures ou encore en matière d'aide alimentaire.

Pour y faire face et agir avec les CPAS afin de prévenir autant que possible les effets sociaux et sanitaires de la crise, un montant de 30 millions sera octroyé aux Centres Publics d'Action Sociale. Ce montant permettra notamment d'engager du personnel supplémentaire, d'octroyer de nouvelles aides sociales et de développer les services aux publics précarisés.

Pour Bernard Clerfayt, ces trente millions d'euros constituent "un ballon d'air pour les CPAS et un soulagement pour les finances des communes, déjà malmenées par la crise du coronavirus. Mais c'est avant tout une aide aux personnes démunies. A Bruxelles, celles-ci étaient déjà nombreuses à terminer difficilement les fins de mois et elles seront aussi nombreuses à basculer dans la précarité. Anticiper, c'est voir d'avance les risques qui vont se présenter et ici, c'est être en ordre de marche pour aider et protéger les plus faibles".

Aux yeux d'Alain Maron, "l'aide et l'accompagnement des personnes confrontées à des difficultés sociales et sanitaires, est un objectif essentiel de ce montant important dégagé par le gouvernement Bruxellois. Celui-ci permettra de prévenir l'accroissement de ces difficultés et de les réduire autant que possible par une action déterminée des CPAS et des acteurs locaux afin que Bruxelles puisse réduire les inégalités sociales et de santé que la crise a aggravées".