Le groupe MR du parlement bruxellois a reproché mardi au gouvernement régional d'afficher un "inacceptable" retard dans le paiement des primes de fermeture par rapport à son homologue wallon.

Selon la députée libérale Clémentine Barzin, le MR avait déjà pointé ce problème lors de la commission du 1er avril dernier au parlement bruxellois. Le gouvernement Vervoort s'était alors engagé à rendre le formulaire disponible pour la prime de 4.000 euros pour ce mardi 7 avril. Mais selon elle, une semaine plus tard, ce n'est toujours pas le cas.

En Région wallonne, la plateforme mise en place accueille les demandes depuis le 27 mars. selon le MR, 46.000 demandes ont déjà pu être introduites et sont en cours d'analyse.

Aux yeux de la cheffe de groupe Alexia Bertrand, rien ne peut justifier un tel retard à Bruxelles face à l'urgence économique et sociale. "Ces primes doivent être versées le plus rapidement possible pour compenser la baisse de pouvoir d'achat et éviter les faillites. Derrière ces entreprises, ce sont des familles qui doivent faire face à une baisse brutale de leur pouvoir d'achat et qui doivent encore payer des factures ou leur loyer", a-t-elle insisté.

Au-delà de la différence de montant avec les deux autres Régions (4.000/5.000 euros), le président de la régionale bruxelloise du MR David Leisterh s'est quant à lui interrogé également sur la procédure retenue. Selon lui, le site internet dédié aux aides aux entreprises bruxelloise, le "1819" annonce que les entreprises bruxelloises devront fournir deux documents en plus du formulaire, à savoir leur dernière déclaration TVA trimestrielle (ou mensuelle) ainsi qu'une attestation bancaire, pour compléter leur dossier. D'après lui, ce n'est pas le cas en Wallonie.