Le gouvernement fédéral a passé près de 50 commandes entre mars et juin derniers, pour un montant total d'environ 325 millions d'euros, ressort-il d'un document que De Morgen a pu consulter.

Toutes n'ont cependant pas été livrées et payées. Une commande de cinq millions d'unités passée auprès de société Mossa, basée à Tamise, de l'entrepreneur Mahmut Öz avait ainsi été annulée, tout comme une autre concernant 500.000 masques chirurgicaux de Pharmasimple.

Au total, des dossiers juridiques ont été ouverts à l'encontre de quatre fournisseurs pour 25 millions de masques dont la qualité laissait à désirer.