Décidément, le Parti socialiste a bien du mal à se passer de son ancienne vice-Première ministre, Laurette Onkelinx... 

Tout récemment, la patronne du PS bruxellois, qui avait pourtant annoncé son retrait prochain de la vie politique active, avait été présentée comme la candidate socialiste au poste de Commissaire européen belge. 

Et voilà que Laurette Onkelinx se retrouve désormais au top niveau des négociations gouvernementales dans les entités fédérées. Ce vendredi, par exemple, elle accompagne Elio Di Rupo à l'Elysette (le bâtiment namurois situé en bord de Meuse et qui abrite le cabinet du ministre-Président wallon, Willy Borsus). 

Selon le PS, la présence de Laurette Onkelinx n'est liée qu'à la négociation du volet Fédération Wallonie-Bruxelles. En effet, explique le porte-parole d'Elio Di Rupo, en tant que cheffe du PS bruxellois, il est normal qu'elle soit présente pour cette partie des discussions. Elle a d'ailleurs participé discrètement à plusieurs réunions de ce genre ces dernières semaines.

Pour rappel, Laurette Onkelinx a dirigé le gouvernement de la Communauté française (Fédération Wallonie-Bruxelles) de 1993 à 1999. A ce titre, elle connaît bien son sujet... et peut être d'une aide précieuse pour le président du PS alors que les accords de gouvernement sont en voie de finalisation.