"Au regard de l'évolution de la situation au Mali, et des risques de dégradation de la sécurité dans toute la région du Sahel, je suggère de convoquer, dans les meilleurs délais, une réunion de la Commission de suivi des opérations militaires. Ceci compte tenu de la présence de militaires belges au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma)", a écrit M. Flahaut dans un courrier adressé au président de la Chambre, Patrick Dewael (Open Vld). Selon le ministère de la Défense, quelque 70 militaires belges sont affectés à la Minusma et sont essentiellement déployés à Gao (nord-est). Une poignée d'autres participent à la mission d'entraînement de l'Union européenne (EUTM) chargée de la formation de l'armée malienne. La Défense fournit aussi un détachement d'agents de sécurité (DAS) pour assurer la protection de l'ambassade de Belgique à Bamako et de l'ambassadeur, Adrien Theatre. Des militaires maliens ont renversé mardi le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK. Ils ont promis mercredi une transition politique et des élections générales.